Régiment de la Garde
du Prince-Electeur de Bavière

Électorat de Bavière 1756–1763

Leib-Régiment Kurfürst in Bayern, Régiment de la Garde du Prince-Electeur de Bavière, 1756–1763

Le colonel propriétaire du Leib-Régiment Kurfürst in Bayern etez le Prince-Electeur de Bavière régnant. Le décret du 28 août 1758 signale que le régiment comprenant 4 bataillons composés de 4 compagnies de grenadiers et 20 compagnies de fusiliers sera réduit à 3 bataillons composés de 3 compagnies de grenadiers et 12 de fusiliers. Les compagnies surnuméraires seront utilisées pour créer un nouveau régiment offert par le Prince-Electeur au Général-Major Joseph Heinrich Freiherr von Pechmann par l'ordonnance du 4 mai de la même année (SGBH, 121).

A partir d'avril 1757, le Régiment de la Garde envoie son 3ème bataillon au Corps Auxiliaire de l'Armée Autrichienne. En juillet, c'est le 2ème bataillon qui rejoint le Corps Auxiliaire. Ces deux bataillons reviennent dans leur caserne en janvier 1759 et y séjournent jusqu'à la fin de la guerre. En 1760, de nouveaux uniformes sont distribués avec parements et revers noirs, boutonnières blanches en «bastion» et ganses d'attache.

Colonel-propriétaire du Régiment

  • Max Joseph III. Prince-Electeur de Bavière, 20 janvier 1745–1777

Commandant

  • Colonel Ferdinand Freiherr von und zu Freyen-Seyboltstorff, 1756–1759
  • Général-Major Joseph Heinrich Freiherr von Pechmann, 1759
  • Général-Major Johann Christian Joseph Freiherr von Herold, 1759
  • Général-Major Franz Joseph Cervatius von la Rosée, 27 Juin 1764
  • Colonel Joseph Alexander de Lamotte, 1774

Garnisons

  • Munich (4 bataillons à 4 compagnies de grenadiers et 20 comp. de fusiliers), 1749
  • Munich (2 bataillons) et Landshut (2 bataillons), 1751
  • Munich (3 bataillons à 3 compagnies de grenadiers et 12 companies de fusiliers), 1er octobre 1751

Organisation

  • État-Major Régimentaire
  • Ir Leib-Bataillon (Bataillon de la Garde du Corps)
    • 1re Compagnie de Grenadiers
    • 1re (Leib)Compagnie (companie de la garde du drapeaux Leibfahne)
    • 2e Compagnie
    • 3e Compagnie
    • 4e Compagnie
    • deux pièces régimentaires de 3 livres
  • IIe Obristen-Bataillon (Bataillon régimentaire)
    • 2e Compagnie de Grenadiers
    • 5e Compagnie
    • 6e Compagnie
    • 7e Compagnie
    • 8e Compagnie
    • deux pièces régimentaires de 3 livres
  • IIIe Obristen-Bataillon (Bataillon régimentaire)
    • 3e Compagnie de Grenadiers
    • 9e Compagnie
    • 10e Compagnie
    • 11e Compagnie
    • 12e Compagnie
    • deux pièces régimentaires de 3 livres

Deux compagnies forment une division de ce régiment, numérotées des flancs vers le centre. Les pièces régimentaires d'artillerie sont déployées sur les côtés d'un bataillon, ou bien sur les flancs et entre les 3ème et 4ème division du régiment.

Illustrations

Uniforme

  • habit bleu avec boutons blancs
  • collet blanc
  • revers blancs à huit boutons et boutonnières droite et gauche, rangée de trois boutons avec boutonnières sous le revers des deux côtés
  • parements blancs à trois boutons et boutonnières à ganse complète
  • doublure de l'habit blanche
  • patte d'épaule blanche sur le côté gauche
  • cravate noire
  • gilet blanc à boutons de métal blancs
  • culotte blanche
  • guêtres noires à boutons blancs
  • tricorne noir, bordé d'un galon blanc et noeud de cocarde noir, pompon bleu et blanc (SGBH, 291), et insigne de compagnie (SGBH, 293)
  • les fusiliers sont équipés d'une giberne noire ornée d'une grenade en laiton normalement réservée aux grenadiers
  • les grenadiers portent la mitre de couleur du fond brun foncé et à flamme rouge, passepoil blanc et pompon
  • les tambours porte l'uniforme aux couleurs inverses et un galonnage bleu et noir jusqu'en 1760. A l'adoption du nouvel uniforme, les tambours adopteront l'uniforme de la troupe avec la couleur des anciens galonnages bleu et noir
  • les officiers en service portent l'aiguillette en métal doré
  • l'harnachement des chevaux des officiers comprenaient une schabraque bleue foncée (plus tard bleue claire) festonnée de blanc (SGBH, 308), et des fontes assorties
Leib-Régiment Kurfürst in Bayern. Prinz August 40 mm Zinnfiguren.

Ces figurines Prince August de 40 mm représentent le Régiment de la Garde en tenue de 1760 avec l'uniforme bleu à revers et parements noirs. Elles sont montées sur un terrain de base de 50 × 100 mm compatible au système de jeu Volley & Bayonet.

Historique des Campagnes

  • Mobilisation du III. bataillon au service du Corps Auxiliaire de l'Armée Autrichienne, 6 avril 1757
  • II. bataillon quitte Munich pour rejoinder le Corps Auxiliaire, 25 juillet 1757
  • Siège de Schweidnitz, 1757
  • Bataille de Breslau, 1757
  • Bataille de Leuthen, 1757
  • Prise de Troppau, 1758
  • Siège d'Olmütz, 1758
  • Siège de Neiße, 1758
  • Retour en garnison et fin de Campagne, janvier 1759

Tradition

  • 10e Régiment d'Infanterie Bavarois König, 1902
  • 20e (Bavarois) Régiment d'Infanterie, 5e Compagnie, 1921

A partir de 1760, les revers des habits deviennent noirs avec des boutonnières blanches en remplacment des anciennes couleurs blanches du Régiment de la Garde.

(PCC)

Questions Fréquents

Pour plus d'informations, veuillez contacter les éditeurs de la revue Military Miniatures Magazine au Miniatures Forum.

Figurines Bavaroises de la Guerre de Sept Ans