Application d'un Camouflage d'Hiver sur les Véhicules à Petite Échelle

Techniques de Peinture au 1/72

Char Panzer IV Ausf. G3 allemand avec camouflage d'hiver vieilli

Durant la deuxième guerre mondiale, le camouflage d'hiver était généralement appliqué au moyen d'une pâte ou d'une couleur genre détrempe. Ces couleurs étaient appliquées de diverses façons: pistolet à peinture, pinceaux, brosses, voire même chiffons, en fonction des moyens dont l'équipage disposait. Elles étaient souvent appliquées sur des surfaces sales et étaient soumises aux rudes conditions hivernales. Il est donc normal que ces peintures se soient déteriorées assez rapidement après leur application en laissant apparaître la couleur du véhicule et la saleté dont il était recouvert. De plus, ce blanc se mélangeait à la saleté, ce qui le transformait en une teinte terreuse. Avec le temps, un char peint en camouflage d'hiver devenait un patchwork de teintes diverses, certains endroits gardant leur couleur blanche, d'autres laissant apparaître la couleur de fond, sans oublier les salissures et les éclaboussures de boue. Il est très gratifiant d'arriver à représenter cet effet sur véhicule à petite échelle. Cela peut sembler compliqué, mais c'est relativement facile à réaliser.

Outils et Accessoires

  • Aérographe
  • Vernis transparent brillant
  • Vernis transparent mat
  • Couleur acrilyque ou émail
  • Couleurs à l'eau
  • Pastels
  • Bicarbonate
  • Papier à poncer

Couche Blanche

Commencer par peindre la maquette assemblée dans la couleur de base. J'utilise exclusivement des peintures acryliques, mais des peintures émail devraient convenir à condition de laisser un temps de séchage suffisant entre chaque couche. Pour cet exposé, j'utiliserai mon propre PzKpfw IV au 1/72 d'ESCI. J'ai peint la maquette en jaune foncé et je l'ai laissée sécher. J'ai ensuite appliqué du vernis brillant au moyen d'un pinceau aux endroits où les décals devaient être mises, j'ai placé les décals, puis j'ai passé une autre couche de vernis brillant par dessus afin de les fixer définitivement. J'ai ensuite préparé de la couleur à l'eau blanche très diluée et j'ai passé sur la maquette 2 ou 3 couches fines à l'aérographe. Vous pouvez aussi utiliser un pinceau pour appliquer une fine couche de blanc en l'absence d'aérographe. Maintenant, amusez-vous et abîmez cette couche de blanc en passant dessus un pinceau humide et en retirant de la couleur ici et là. Il faut arriver à ce que la couleur de fond réapparaisse par endroits. Il faut aussi enlever la couleur blanche qui se trouve sur les décals. Faites cela en restant le plus près possible du bord des décals. Une fois que tout est sec, la couche blanche qui restera sera inégale, fine et n'aura pas bel aspect. C'est ce qu'il faut. Nous arrangerons cela plus tard.

Lavis pour les Salissures

Maintenant, si vous avez utilisé de la couleur à l'eau, passez une couche de vernis brillant ou satiné sur la maquette afin de préserver la couche de blanc du traitement qui vient. Préparez ensuite un lavis de couleur brun/noir (couleur à l'eau ou couleur acrylique). Appliquez-en une fine couche sur la maquette au moyen d'un aérographe ou d'un pinceau. Attention, il ne faut pas noyer la maquette sous ce lavis, une fine couche uniforme sera suffisante. Quand ce lavis sera sec, vous verrez que la couleur se sera concentrée dans les creux et dans les lignes entre les panneaux, autour des trappes, etc. Vous remarquerez aussi que la couleur de la maquette a été salie et assombrie. Vous pouvez maintenant commencer à fondre le tout par un brossage à sec de la couleur de base appliqué sur les détails les plus en relief et sur ceux qui sont le plus sujets à usure.

La maquette semblera avoir pris une couleur composée de 30% de jaune foncé et de 70% de blanc sale. Refaites maintenant un brossage à sec avec du blanc, mais en passant entre les détails en relief et en ne traitant que les surfaces planes, le dessus et les côtés de la tourelle, le dessus des trappes, etc. Vous obtiendrez alors un blanc plus franc mais non uniforme, entouré de zones plus sales et de taches de jaune foncé. Les brossages à sec de jaune foncé et de blanc pourront avoir pris un peu du lavis foncé avec eux si vous avez utilisé de la couleur à l'eau, mais cela n'en donnera que mieux.

Pour terminer, vous pouvez passer un lavis de noir pur autour des détails que vous voulez absolument souligner. Ce lavis très foncé contrastera très fort avec la couche de blanc et ajoutera de la profondeur, bien que cela ait plutôt à voir avec la licence artistique qu'avec la réalité. Mais, si vous aimez cela et que cela présente bien, c'est tant mieux.

Boue Gelée

Pour les roues et les chenilles, je préfère utiliser une couleur terre monochrome. Tenez compte du fait que nous sommes en hiver et que la boue sera plutôt gelée que séchée. Vous pouvez facilement obtenir de la boue en mélangeant du bicarbonate, de la couleur acrylique brun foncé et de la colle blanche. Couvrez-en les parties inférieures de la maquette, les roues et les chenilles. Ce mélange semblera quelque peu poussiéreux lorsqu'il sera sec, aussi devrez-vous le recouvrir d'un mélange fait de vernis brillant et de noir - juste assez pour que cela paraisse sombre et humide et non pas brillant.

Touches Finales

Arrivé à ce point, vous pourrez revenir en arrière et reprendre à une étape précédente. Pour ce qui est de mon PzKpfw IV, je m'y suis repris à trois fois, en reprenant depuis le début et en ajoutant chaque fois un peu plus de couleur, jusqu'à ce que je sois arrivé à l'effet que je désirais, à savoir un ombrage très sombre. S'il vous arrivait d'obscurcir les décals, vous pourriez toujours les faire réapparaître en ponçant très délicatement avec du papier très fin (600) pour enlever la couleur excédentaire. (Voici une des bonnes raisons pour recouvrir les décals d'une couche de vernis brillant. Cette couche procure une "barrière" assez dure qui protègera les décals d'un tel traitement).

Enfin, s'il reste des endroits brillants, supprimez-les grâce à une couche de vernis mat ou de poudre de pastel. Toute trace de brillance devrait quasi avoir disparu lors des étapes de brossage à sec. Pour achever, il reste à appliquer de la couleur rouille sur l'échappement, les câbles de remorquage et les bords des garde-boue. En fait, je vous suggère d'utiliser de la vraie rouille. Grattez-en sur un vieil outil de jardin, par exemple, ajoutez-y une goutte d'eau et passez ce mélange sur les endroits qui doivent être rouillés. Une fois sec, cela paraîtra presque vrai!

Quand tout cela sera terminé votre maquette devrait avoir un bel aspect, bien contrasté, bien sali et vieilli, très réaliste. Ce type de peinture raconte une histoire complexe; il suggère à la fois les rigueurs du climat et des conditions de vie que les combattants devaient supporter.

Jim Gordon, (ML)

Questions Fréquents

Pour plus d'informations, veuillez contacter les éditeurs de la revue Military Miniatures Magazine au Miniatures Forum.

Peinture de Figurines et Maquettes