Canon Automoteur Panzer-Artillerie II (Wespe), Sd.Kfz. 124

Revue de la Maquette Matchbox au 1/76

Canon Automoteur Panzer-Artillerie II (Wespe), Sd.Kfz. 124, 1/76 Maquette Matchbox 40077

Le Wespe a été peint selon le schéma de camouflage en trois couleurs introduit en 1943, un fond jaune sombre, de larges taches verte olive, de petites taches brun-rouge. Beaucoup de modèles différents de ce schéma existaient, créés selon les particuliarités locales du théâtre d'opération. Les taches colorées étaient réalisées avec une pâte épaisse de camouflage diluée avec de l'eau, de l'huile ou de l'essence. Elles pouvaient être enlévée en utilisant du pétrole lorsque le véhicule devait recevoir un schéma de camouflage différent. Les couleurs étaient appliquées soit au pistolet à peinture, soit avec un pinceau. Si des pinceaux n'étaient pas disponibles, alors on appliquait la peinture avec des balais ou des chiffons. Quelques schémas standards de camouflage standards étaient peints à l'usine, en utilisant des gabarits, mais ils étaient différents de ceux réalisés par les unités en campagne.

Contenu de la Boîte

  • Le canon autopropulsé léger Wespe (Guêpe)
  • Un officier et un homme d'équipage
  • La base d'un diorama

Évaluation

Le sujet est bien choisi, en effet, le canon 105 mm autopropulsé léger était un véhicule clé pour l'artillerie de soutien des divisions de Panzer et de Panzergrenadier. Le Wespe servira aussi comme canon anti-char dans des situations d'urgence.

Le modéle réduit est bien détaillé. L'intérieur est bien rendu, à l'exception du plancher du compartiment à feu qui ne montre pas les grilles typiques de ces véhicules. Les parois intérieures doivent être peintes avant le montage, sinon il est difficile de les atteindre par la suite. L'extérieur de l'engin est denudé de paquetages que les équipages attachaient sur leur véhicule en campagne, on peut rajouter quelques effets personnels de l'équipage et des couvertures roulées, à l'intérieur ou à l'extérieur.

La maquette est d'un niveau de difficultés intermédiaire: 58 pièces. Le partie motrice est composée de 25 pièces; la coque et la superstructure, de 26 pièces; le diorama, de cinq pièces et de deux personnages. Les pièces s'emboîtent bien et il y a peu de retouches à effectuer.

Le Wespe était équipé d'une radio, cependant la maquette est dépourvue des pattes de montage pour l'antenne. Ces pièces peuvent être attachées à l'intérieure du compartiment, juste devant la radio. Les supports ont besoin d'être orientés en diagonale afin d'éliminer l'inclinaison du blindage et d'ajuster correctement la position de l'antenne.

La boîte fournit les transferts pour réaliser un véhicule de la 17ème ou de la 21ème Division Panzer, cette dernière servit en Afrique du Nord. Malheureusement, les marques tactiques des unités d'artillerie blindée ne sont pas reproduites.

L'échelle peut convenir avec des modèles Airfix, Fujimi, Nitto et VAC-U-CAST.

Les instructions de montage peuvent ne pas convenir dès la deuxième section du manuel. Allow the running gear to dry overnight, otherwise the tight-fitting tracks will pull the drive sprockets out of alignment.

The rolled tarp attached to the right rear of the Wespe hull should actually be a muffler avec an exhaust pipe leading into it.

Les instructions de mise en couleurs pour un véhicule de la 17ème Panzer-Division sont manifestement fausses, elles sont référenciées "Moscou 1941" alors que le Wespe n'est entré en service qu'au cours de 1943. Le schéma de camouflage de lignes irrégulières brunes foncées sur un fond gris-panzer peut être utilisé pour représenter un véhicule de la 17ème PD à cette époque, mais le Wespe portait plutôt le schéma de camouflage en trois couleurs introduit en 1943. Pour le véhicule appartenant à la 21ème PD, le même type d'erreur indique "Tripoli 1942". Si le Wespe se battit en Afrique du Nord, il n'a probablement pas pu y être présent avant la campagne de Tunisie en 1943.

Les deux figurines jointes dans la boîte portent l'uniforme de l'Afrikakorps, elles ne peuvent pas être utilisées pour un engin déployé sur le Front de l'Est. Le même principe doit être observé avec le palmier du diorama, si on utilise cette base pour représenter un autre théâtre d'opérations.

L'uniforme de l'officier indique qu'il ne doit pas être considéré comme faisant partie des membres de l'équipage, mais plutôt qu'on peut le voir comme un officier commandant une batterie. Une solution est de peindre la figurine du membre de l'équipage en uniforme tropical de sous-officier parachutiste Fallschirmjäger avec la casquette Meier-Mütze. La tenue tropicale était portée en Europe durant les mois d'été. Les parachutistes Fallschirmjäger formaient des unités d'élite d'infanterie durant à la fin de la guerre, et ils possédaient leurs batteries de canons autopropulsés.

L'illustration du couvercle et les représentations des instructions de mise en peinture montrent le Wespe correctement équipés de deux phares avec atténuateurs nocturnes, mais la maquette n'en a qu'un.

Le Tarnlicht est manquant. Les véhicules militaires allemands étaient équipés d'un phare spécial pour la conduite de nuit, quand les phares avec atténuateurs nocturnes ne pouvaient être utilisés pour des raisons de sécurité. Cette lampe était un équipement standard, et il était installé même sur les voitures civiles réquisitionnées, en service dans la Wehrmacht. Il est étonnant qu'un ustensile standard comme celui-ci ne soit pas toujours disponible dans les boîtes de modèles réduits en plastiques. Matchbox fournit le Tarnlicht avec certaines de ses maquettes de véhicules allemands.

Les bidons de carburant sont trop large et ne représente pas les célèbres Jerricans. Ces bidons allemands de 20 litres possédent des dimensions standards et devraient être présents selon le même modèle dans tous les boîtes de maquettes. Des millions de Jerricans ont été fabriqués et on ne peut imaginer une Blitzkrieg sans eux. Malheureusement, Matchbox inclus un type de Jerrican différent dans chacune de ses maquettes, parfois deux modèles différents dans la même boîte. Clairement, cet ajout est une perte de temps et d'énergie, et nuit à l'authenticité de la représentation de l'engin. Ce n'est pas seulement les allemands qui ont standardisés leurs bidons de carburant, d'autres nations ont copiés le populaire Jerrican (Jerry-can: bidon allemand, Jerry étant le surnom que les américains donnaient au soldat allemand). Beaucoup d'équipages de véhicules alliés étaient heureux d'utiliser des Jerricans capturés au lieu de leurs propres bidons fragiles. Parce que la forme et le modèle de tous les Jerricans étaient semblables, l'usage en était identifié par un marquage spécifiant le contenu: essence, pétrole, huile mécanique, liquide de refroidissement ou eau potable.

La mitrailleuse de protection n'est pas installée sur la superstructure du Wespe. Lorsque la mitrailleuse est montée, elle est disposée sur l'avant de la superstructure et prête à l'action, c'est-à-dire équipée d'un chargeur ou d'une bande de munitions. Sinon, l'équipage l'enlève et la range dans le véhicule.

La maquette Matchbox est la seule disponible à cette échelle, chaque maquettiste, collectionneur et joueur de guerre se doit de la posséder. Les véhicules blindés à chambre de tir ouverte sont intéressants à construire, parce que leur intérieur peut être détaillé, et qu'il y a assez de place pour disposer les hommes d'équipages ainsi qu'une grande variété d'équipements personnels que l'on ne peut remarquer sur d'autres engins. Le Wespe est relativement facile à assembler et à peindre.

Echantillon provenant de Revell

(PCC)

Questions Fréquents

Pour plus d'informations, veuillez contacter les éditeurs de la revue Military Miniatures Magazine au Miniatures Forum.

Maquettes de la Panzer-Artillerie II (Wespe)