Automitrailleuse Lanchester

Revue de la Maquette Reviresco au 1/72

Automitrailleuse Lanchester, 1/72 Maquette Reviresco AC-18

Il s'agit d'une voiture blindée Lanchester modifiée utilisée par l'armée russe. Celle-ci avait reçu 20 Lanchester en 1915. Ces véhicules furent équipés d'un petit tourelleau sur le toit et de petites plaques latérales protégeant la mitrailleuse de tourelle. D'autres véhicules arrivèrent en 1916 à Alexandrovsk, sur le cercle arctique, avec la force expéditionnaire du Royal Navy Air Service britannique commandée par le Commander Oliver Locker-Lampson. L'unité fut déployée dans le Caucase en 1916 et envoya des détachements jusqu'en Turquie et en Perse. Le R.N.A.S. fut ensuite redéployé sur la Mer Noire, puis en Roumanie et en Galicie afin de supporter les forces russes qui y étaient engagées. Le R.N.A.S. maintint sa base arrière à Koursk jusqu'au 12 janvier 1918, date à laquelle la force se replia sur Mourmansk par chemin de fer. Elle s'y embarqua le 1er février 1918.

Durant ces campagnes, les voitures blindées Lanchester se sont avérées très fiables. Elles pouvaient couvrir de grandes distances en terrain difficile et supportaient très bien les rigueurs du climat russe. Les forces expéditionnaires alliées participèrent aux combats contre-révolutionnaires contre l'armée rouge. Les escadrons du R.N.A.S. combattirent l'armée rouge durant le repli sur Mourmansk. Des troupes américaines occupèrent Vladivostok et un amalgame de troupes américaines, britanniques et canadiennes s'opposèrent aux forces de Trotsky sur la Dvina en novembre 1918.

La plupart des 30 à 36 Lanchester blindées de l'armée russe servirent dans les forces blanches après la Révolution de 1917, bien que des véhicules capturés aient également été utilisés par les Rouges. Les archives fiables sur les Lanchester sous drapeau russe s'arrêtent en 1917, probablement parce que les véhicules ne pouvaient plus être alignés en raison du manque de pièces détachées. L'armée allemande captura un certain nombre de véhicules blindés sur le front russe, probablement des Austin-Putilov et des Lanchester. Six de ces derniers furent remis en état pour être incorporés au 11. Zug, Panzerkraftwagen-MG-Abteilung 1.

Sommaire

  • Voiture blindée Lanchester
  • Moteur: 6 cylindres, 4,8 litres, 48.5 kw à 2200 tr/min
  • Poids: 4000-5000 kg
  • Vitesse: 80 km/h
  • Blindage: 8 mm
  • Armement: mitrailleuse Vickers-Maxim, mitrailleuse Lewis à l'intérieur du véhicule
  • Équipage: 3 ou 4
  • Année: 1915

Évaluation

Le choix du sujet est excellent. La Lanchester est très rare à cette échelle. Ce véhicule servit sur de nombreux fronts.

La maquette est facile à monter. Elle ne comprend que 24 pièces, 25 si l'on choisit la version russe. On peut la construire en une trentaine de minutes.

La maquette est moulée en métal tendre, plus résistant que la résine.

Très bon moulage. Il n'y a pratiquement pas de bavures et les lignes de moulage s'enlèvent facilement au scalpel.

Le kit comprend les pièces pour deux versions de l'auto blindée Lanchester. La première est celle utilisée par le R.N.A.S., la deuxième étant celle utilisée par l'armée russe. La version russe comporte un petit tourelleau sur le dessus de la tourelle et la mitrailleuse est protégée par de petites plaques latérales. Ces deux pièces furent difficiles à trouver: la tourelleau ressemble à un couvre-radiateur et la mitrailleuse avec ses protections en forme de "L" pourrait très bien être une partie du châssis.

Des instructions de peinture pour les deux versions sont fournies, mais le fabricant ne recommande aucune peinture en particulier. Le maquettiste devra décider lui-même du ton de "Medium Grey" qu'il trouvera historiquement correct. Le manuel mentionne que certains véhicules ont porté des slogans. Les Lanchester en service dans l'armée belge avaient un camouflage à plusieurs tons très attrayant, ressemblant un peu à celui utilisé par l'armée française.

Le kit est accompagné d'un Navy Jack imprimé par ordinateur. Ce drapeau était souvent arboré sur les véhicules du R.N.A.S. Ce drapeau fait, à l'échelle, 90 cm × 120 cm et il ajoute une touche colorée à la maquette.

Compatible avec ESCI, Hasegawa, Revell et CDC.

Les fins rayons des roues de l'original ne sont pas reproduits à l'échelle, mais les roues semblent correctes. Nous avons utilisé de la cire à modeler Rai-Ro grise pour réparer trois rayons abîmés. La cire se fixe facilement à chaque extrémité du rayon endommagé et elle est suffisamment dure pour être sculptée.

Les garde-boue auraient une épaisseur de 120 mm, alors que les originaux ne dépassaient pas 4 mm. C'est sur les garde-boue avant que cela se remarque le plus, des caissons cachant heureusement presque toute la longueur des garde-boue arrières. La forme des garde-boue avants est très simple et il devrait être aisé de les remplacer par d'autres réalisés en feuille de plastique. Les marche-pieds sont, eux aussi, trop épais, mais on peut les poncer pour les affiner.

Les tenons de fixation de la roue de secours doivent être raccourcis, car les trous destinés à les recevoir ne sont pas suffisamment profonds.

Les instructions d'assemblage se sont avérées difficiles à suivre et assez confuses. Les pièces ne sont pas numérotées et les noms ne sont pas consistants. Le pire se trouve dans la section 5: elle parle de "Compartment Front" et de "Hood", comme s'il s'agissait de nouvelles pièces, alors qu'il s'agit des "Fighting Compartment" et "Bonnet" utilisés dans la section 2. Cette section 5 ne sert d'ailleurs à rien: elle amène le maquettiste à chercher des pièces qui ont déjà été utilisées. Cette même section 5 parle de "sides" et de "rear body parts" qui n'existent pas, puisque qu'il s'agit des "Left et Right Fender" et "Rear Truck Bed" des sections 7 et 1 respectivement.

Il faut enlever les tenons arrières des marche-pieds droit et gauche (section 7), car les trous correspondants du châssis sont bouchés. Les tenons avants peuvent être mis en place après avoir élargi les trous devant les recevoir.

L'instruction disant de coller la mitrailleuse sur la tourelle (section 6) est incomplète. Il y a deux variantes puisque la version russe utilise un autre affût de mitrailleuse. Cette pièce est d'ailleurs difficile à trouver, car la mitrailleuse est prise en sandwich entre deux pièces de blindage en forme de "L". Elle ressemble, à s'y méprendre, à une pièce de châssis ou de carrosserie.

La section 10 mentionne le fait que les véhicules russes étaient dotés d'un tourelleau. Ici aussi, la pièce concernée est difficile à trouver, car elle n'est pas en forme de tourelleau, mais en forme de cache-radiateur. Aucune indication n'est donnée sur la façon de monter ce tourelleau. Il peut aussi bien se trouver au centre du toit qu'aligné avec le bord avant de ce dernier.

La maquette est moulée dans un métal tendre, contenant du plomb. Le véhicule est lourd, ce qui peut être considéré comme un avantage par certains et comme un handicap pour le transport par d'autres.

Filling hairline gaps avec Rai-Ro filler wax

Nous avons utilisé de la cire verte Rai-Ro pour boucher les petites fissures entre le capot et le compartiment principal ainsi que les petits défauts sur les plaques de blindages et les coffres de rangement. Ces retouches peuvent se voir sous forme de lignes noires et de taches vertes sur la photo ci-jointe. Il est à noter que la cire n'a pas débordé du joint sur le capot et qu'elle peut être peinte sans préparation. Les taches vertes sur les coffres de rangement doivent être grattées à l'aide d'un couteau afin d'enlever l'excès de cire. Les parties cireuses sont ensuite recouvertes de diluant silicone pour les préparer à la peinture.

Les essieux avant et arrière ne sont pas marqués et les instructions ne disent pas comment il faut les monter. L'essieu arrière a un demi disque au centre, qui se raccorde au différentiel. L'essieu avant a une forme en "L". Il y a une barre de 11,5 mm au milieu de l'axe qui vient se placer entre les parties inférieures du châssis. On peut juger de l'assise correcte de l'essieu avant en regardant le véhicule de l'avant. Il y a des supports de chaque côté de du radiateur et la barre de l'essieu vient prendre place entre eux.

Il n'y a pas de décal. Les marquages du R.N.A.S. doivent être peints. Sur la version russe des Lanchester, il peut y avoir un chiffre sur les côtés de la carrosserie ou sur l'avant de la tourelle. On peut également y trouver des marquages tactiques consistant en roues ailées tsaristes, insigne des vehicules blindés.

Il n'y a pas besoin de figurines d'équipage, car le véhicule est présenté fermé, mais il aurait été intéressant de voir quels uniformes portaient les hommes du R.N.A.S. Les joueurs de jeu de guerre et les constructeurs de dioramas peuvent vouloir placer des équipages à côté des véhicules et une petite photo sur le feuillet d'instructions aurait été la bienvenue. Les équipages russes portaient des vestes de cuir noir à revers pointus et à épaulettes ornées d'un insigne de laiton: des roues ailées surmontées d'un volant.

Déploiement Historique

  • Royal Navy Air Service britannique, France, mai 1915 - novembre 1918
    Le premier contingent de 36 voitures blindées Lanchester fut délivrée au R.N.A.S. en 1915. Ces véhicules furent répartis en trois escadrons de 12 véhicules chacun et envoyés en France en mai 1915. Un escadron servit dans l'armée belge.
  • Force expéditionnaire du R.N.A.S., Russie, January 1916–1917
  • Armée belge, France et Russie 1915-1918
    L'armée belge reçut entre 10 et 15 Lanchester en plus des 12 véhicules de l'escadron No 15 prêtés par le R.N.A.S. Les Lanchester belges étaient recouvertes d'un camouflage multi-tons.

Possibilités de Conversions

  • Voiture blindée Lanchester russe avec tourelleau et protections blindées latérales de la mitrailleuse.
    • Armée russe, 1915–1917
    • Forces russes blanches, 1917
    • Armée rouge, 1917
    • 11. Zug, Panzerkraftwagen-MG-Abteilung 1, armée allemande, 1917–1919

La voiture blindée Lanchester est une maquette qui offre de nombreuses possibilités. On peut l'utiliser pour représenter des véhicules russes, britanniques, belges ou capturés par les Allemands et mis en service sur le front de l'Est. Les Lanchester se sont avérées très fiables et elles ajouteront un intérêt certain aux simulations de la Première Guerre Mondiale. Le kit Reviresco est facile à monter, même pour un débutant, et il a bonne allure une fois peint.

Exemplaire offert par Reviresco

(ML)

Questions Fréquents

Pour plus d'informations, veuillez contacter les éditeurs de la revue Military Miniatures Magazine au Miniatures Forum.

Figurines de la Première Guerre Mondiale